Menu

Connaître les organisations de femmes autochtones du Canada

Non classé

Connaître les organisations de femmes autochtones du Canada

Connaître les organisations de femmes autochtones du Canada

Pour partagerShare on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Voici une liste non exhaustive des organisations et associations de femmes autochtones au Canada. Hormis les deux premières, des organisations officielles qui se préoccupent de la condition des femmes autochtones en général, les autres sont exclusivement dédiées à la tragédie des femmes autochtones assassinées ou disparues. Cliquez sur le nom de l’organisme pour accéder à son site.

Association des femmes autochtones du Canada (AFAC)

Une organisation nationale, financée par le gouvernement fédéral, actuellement dirigée par la militante québécoise Michèle Audette. L’AFAC a été la première à effectuer une recherche approfondie sur les femmes autochtones assassinées et disparues.

Femmes autochtones du Québec (FAQ)

L’organisation officielle au Québec, financée par les gouvernements provincial et fédéral. A la pointe pour toutes les questions de violence familiale. 

Families of Sisters in Spirit

Cette organisation communautaire très dynamique basée à Ottawa représente une partie des familles de l’Est canadien. Elle administre plusieurs pages Facebook mais celle indiquée ici est la plus active. 

Maisy Foundation for Hope

La fondation que Laurie Odjick, la mère de Maisy Odjick disparue au Québec en septembre 2008 avec son amie Shannon Alexander (et dont l’histoire est racontée dans « Soeurs Volées »), vient de mettre sur pied pour venir en aide aux familles de disparues. Laurie donnera le contact de sa fondation dès que possible.  

No More Silence

Cette association basée à Toronto est co-dirigée par Audrey Huntley, journaliste et militante, auteure du documentaire « Go Home, Baby Girl » sur Norma George, une jeune femme assassinée à Vancouver.

Walk 4 Justice 

Cette association basée en Colombie-Britannique a des antennes en Alberta, en Saskatchewan et en Ontario. Elle a été fondée par Gladys Radek dont la nièce, Tamara Chipman, a disparu sur l’Autoroute des larmes, au nord de la Colombie-Britannique. 

Stolen Sisters Awareness Movement

Une organisation basée en Alberta.

It Start With Us 

Une base de données communautaire qui a commencé à lister les noms des femmes autochtones assassinées ou disparues au Canada, fondée par No More Silence, Families of Sisters in Spirit et The Native Youth Sexual Health Network

The Save Wiyabi Mapping Project 

Une base de données communautaire extrêmement détaillée, actualisée en permanence, qui liste les noms des femmes autochtones assassinées ou disparues au Canada et aux Etats-Unis. Le site est administré par la jeune féministe autochtone américaine Lauren ChiefElk. 

Si vous souhaitez proposer d’autres noms d’organisations qui militent contre la violence faite aux femmes autochtones du Canada, contactez emmanuelle.walter@gmail.com

Share

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!